Archive for Breath

Caught in the net

Posted in Animation, art, Editing, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on April 8, 2017 by Zarbis Art Videos

A man's vanity is a spider's web which he spreads over all that surrounds it

Psychology, Network, Branches, Drama, Stone, Head, Information Technology, Traces, Breath, Wind, Dark, Dead Zone, Cobwebs, Spiders, Insects, Conditionality, Victim, Person, Beauty, Destiny, Literature, Philosophy, Film, Animation, Swarming , Nature, Life, Transformation, Zarbis Art Video, Rada Žarkov

Caught in the net

extinguishes your breath

your face is

trail of network in stone

Oxygen

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on August 31, 2014 by Zarbis Art Videos

Oxigen

The architecture of power, High technology In a world, Prosperity, Breath, Oxygen, Gas mask, Cities, Environment, Existence, Future, Humanity, Movement, Protection, Warning, Particles, Range, Žarkov R, Zarbis Art video,

The architecture of power and high technology

In a world of prosperity where there is no hunger

Stop holding your breath,

Soon, the oxygen won’t be free!

Žarbis  ®

Quelque chose entre

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on September 29, 2012 by Zarbis Art Videos

Quelque chose entre

Between, Shine, Changes, Heaven, Love, Eye, Unification, Soul, Transformation, Life, Death, Faith, Love, Nature. Infinity, Rotation, Sublime, Dancing, Flashing, Lights,Tornado, Fission, Fusion, Body, Vibrations, Feelings, Breath, Poem, Elisabeth, Žarkov, Žarbis

j’ai franchi la tour de Babel ..!
pour te dire je t’aime, t’aimerais,
Cette force qui nous enchaîne ,
N’a pas ô pas d’égale semblerait ..!

Souvent elle se brise quand les du nord vents,
S’en mêlent, mais le soleil est là pour nous éclairer.
Et qu’ainsi quatre saisons nous ouvrent l’entendement
Celui ou toi et moi devons comprendre et rayonner .

Qu’aux travers des siècles ! Nous étions faits
Même lorsque la tornade vient tout balayer
Tout emporter dans le ciel , notre amour lui-même,
Celui-ci remet le tout à nu sur terre pour nous lier.

Jusqu’à notre dernier souffle et si tu ne peux;
M’empêcher d’écrire pour d’autres . Tu ne peux m’empêcher
De t’aimer ! Tu veux que je porte ton nom aussi je le veux.
Toi tu es né Zarkov moi Vaury et en un éclair , le sablier,

Du temps celui d’hier et d’aujourd’hui en efface un
Sur papier tout petit papier pour les miens y assigner
Le tien en bas de toutes pages et pour un lointain ,
Qui lui seul nous appartient , abdiquer? Moi savoir faire.

Et si j’ai l’arme de l’encre tombante sur feuille féroce !
Je n’ai qu’un coeur celui-là qui d’ailleurs ne bat que pour toi
Lorsque le jour vient et que la nuit de même se palette d’or
Un beau soir hiver toi et moi sommes dit je t’aime à vie à mort sera .

J’ai peut-être une chose à te dire dans cette lettre ouverte
Moi j’ai les mots juste à toi dans faire pareil
Pour qu’il n y ai plus d’impair, impersonnel
Parce-qu’en réalité il n ‘y a que la vérité qui presse

Celle qui dit à la face d’un monde là et ici enfin partout
Où terre torrentielle il y a deux êtres qui s’aiment
Alors soyons clairs et à toi d’ouvrir cette lettre à tous
Et lorsque je dis tous! Je m’explique! Je veux dire ceux et celles

Tu dis être un homme sois-en un , pour moi tu l’es
Je dis être une femme et le prouve pour toi âme fière
De le dire ce mot magique je t’aime et t’aimerai
A prendre ou à laisser tout ces mots moi la peur n’est pas mon alliée.

Elisabeth Žarkov