Archive for Infinitely

l’ enjeu

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on April 22, 2012 by Zarbis Art Videos

L'enjeu

Wave, Air, Fire, Time, Information, Codes, Radio, Signal, Helmet, Brain, Hoop, Motion, Speed, Eyes, Head, Nature, Above, Infinitely, Illusion, Inspiration, Atmosphere, Flame, Tower, Eiffel, Poetry, Elisabeth, Žarkov, Žarbis,

Sur cette route hystérique de la vie tout va trop vite
et moi, je roule à une allure vers un point non défini.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Au poste de radio une histoire d’amour à la chaîne rengaine.
Je passe la quatrième vitesse, je dois avoir la fièvre.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Soudain mes pieds ne sont plus synchros.
J’écrase la pédale de l’ accélérateurs à fond.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Je me crois la plus forte , alors je refuse de regarder l’évidence.
A rouler si vite, on vit avec des sentiments tordus en alternance.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Une voix arrive à mon oreille, bonne conseillère elle me dit :
Les cracheurs d’étoiles filantes t’offrent leurs flammes énigmatiques.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Je prends deux ou trois temps de poses pour mieux envisager mon futur,
Cet urgent atmosphère devient lourde sous mes lunes.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Perdu de la sagesse ,je me suis fusillée le cerveau avec tous ces malfrats.
C’est au coin de nul part que j’ai croisé l’infini, c’est un mirage.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Soudain je vois ! un mur d’un coup surgit devant tous mes futurs compromettants,
J’essaie de le franchir pour contempler le jour naissant.
Jusque là tout va bien jusque là tout va bien.
Mais j’ai nullifié l’espoir de signer le bon contrat.
J’ai jamais bien aimé les veilles décades infâmes.
Jusque là jusque là jusque là : rien ne va plus.
Je prends rendez- vous avec le Diable,
Déjà j’ai sorti mon casque et mon lance-flamme.
Jusque là j ai froid à l Ame .En Fer devenue conviendra
Des lors je cherche l ombre celle-là meme
Vois tu toi qui te balade ailes en ailes
Une main sur le coeur et l autre ? Qui puis-je et qu en sais-je

Elisabeth Žarkov

Advertisements

Sable et à la déchirure

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on March 21, 2012 by Zarbis Art Videos

Sable et à la déchirure

Sand, Space, Motion, Tear, Infinitely, View, Eyes, Merging, Shine, Metaphor, Wave, Nature, Trace, Digital, Animation, Poetry, Elisabeth, Žarkov R, Žarbis,

Petite larme de vent qui pleure, effleure
Dans la mer à boire recouverte de sable,
Le sablier du temps oubliant certains coeurs
Grinçante vérité : Sous le magma où coule larme
Qui comme trop vouloir n’auront que lueur

Petite larme de vent un thé elle voudrait
Et tombe et tombe le sable en infusion
Amer! Elle vous prie d’agréer. Agréer? Oui dit-elle
En bouquet de migraine d’affabulation
Dans la ritournelle du temps parfois cruels

Où jamais le cours d’eau ne joint le rocher
Celui où sable et vent pourraient s’enrichir
Jeune demoiseau dogme ! vôtre tête sortez
De dedans le sable pour vous affranchir
Et qu’enfin ainsi pourriez la vérité émanciper

De dessus le sable: Il y a mademoiselle liberté
Je sais pas vous mais moi j’aime
Cette vague même si ça fait mal de la voir arriver
Celle là même qui dévoile tout sans la petite laine
Qui nous protège de rien de rien! Venu l’hiver agacé

Elisabeth Žarkov

Egg

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on March 17, 2012 by Zarbis Art Videos

Egg

Mythology Religion Inspiration Symbol Egg Ritual Egg white Yolk Tree Birds Nest Branch Country Origin Shell Universally Meaning Infinitely Reproduction Motion Space Poem

A l’origine de la vie : Froid il faisait
Dans le temps éclorent des œufs frais,
Ta terre dans son berceau les déposait,

Ouvrant toutes portes pour apprendre
Qui ne faut briser ces œufs si tendres,
Et attendre qu’oisillons y trouvent leur vivant,

C’était un matin où Terre n’avait pas faim.
Regardant de ses yeux ces futurs serins,
De sa tendresse les avait couvés sans fin.

Instinct maternel peut-être mais élevés ils seront,
Jusqu’à leur premier envol là-haut leur ascension
Vivez petits , Terre promise dessine un ballon.

Aimez petits oiseaux en ce monde il n’y a que ça de vrai.
Et dans passerelle à vie déposez-y un je t’aime.
A l’universel! Les je t’aime sont plus beaux au pluriel.

Saint-Exupéry fera de vous des petits agneaux
Entre jaune et blanc ,vous protègent vos peaux
Et vos livres de vie seront de sublimes manteaux

C’était un matin à l’origine de la vie
Une décision la pire ils prirent
Vivre ou mourir ? Vivre! Oisillons ils dirent .

Elisabeth Žarkov