Archive for Memories

Painted with ballet

Posted in Animation, art, Editing, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on May 11, 2017 by Zarbis Art Videos

Landscape painted with ballet

Ballet, Performance, Landscape, Metaphor, Movement Montage, Beauty, Symbol, Village, Forgotten Island, Disappearance, Heaven, Memories, Feathering, Legacy, Ruin, Island, Lake, Rada Žarkov, Žarbis Art Videos,

Everything is subject to changes and distorts! In The transformation is involved male figure in the role of a ballerina painting background in dissonant interval!

Advertisements

Trough

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , on December 21, 2013 by Zarbis Art Videos

Trough

Trough, Shadoof, Landscape, Nature, Cows, Grass, Life, Memories, Pannonian Sea, Vojvodina, Banat, Crna Bara, Beauty, Inspiration, Circulation, Water pump, Žarbis Art video,

Qu’est-ce qu’il  faisait chaud,

Quand j’ai baigné mes pieds dans l’eau.

J’étais  loin de la maison.

Je me sentais a l’abandon.

Et puis en levant les yeux d’un coup.

Je t’ai aperçu dans ta poche tu avais des cailloux.

De tes deux mains ,  tu m’en versas dans un seau.

Me disant ! Comme ça !

Tu ne te perdras plus dans l’eau. Quoi?

Mais dis donc ! Jamais je ne me suis perdue!

Ah perdue non ! Un peu disparue.

De temps en temps,

De temps a autre,

De temps en temps-tu es drôle toi.

Tais toi donc et donne moi à boire.

Oh tu sais ce que je voudrais là maintenant?

Non, raconte-moi! J’aimerai voir l’océan.

Pas celui la mer  ô non! Il est trop grand.

L’océan d’amour dans tes yeux.

C’est tout ce que je veux.

Tu veux pareil?! Alors nous voici.

Des bienheureux pour vie…..

C’était notre destin.

C’était notre destin.

Allez viens ! Où ? Tu verras bien.

Fais-moi confiance pour une fois,

Mais ma seule eau à boire!

Saches que tu as toujours été mon Roi.

Même dans le doute.

Tes petits cailloux.

A moi donné un jour.

M’ont toujours guidé vers ta route…

Elisabeth Žarkov

Afterimage

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , on March 23, 2013 by Zarbis Art Videos

Afterimage

Afterimage, Travels, Imagine, Architecture, interference .Tapes, Cassettes, Records, Mixing, Memories, Motion, Slew, Distance, Infinity, Daydreaming, Žarbis

Part of the film Cassette

Imagine

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , on March 19, 2013 by Zarbis Art Videos

Imagine

imagine, Tapes, Cassettes, Records, Memories, Landscapes, Plains, Distance, Infinity, Daydreaming, Žarbis

Part of the film Cassette

J’ai revu défiler ma vie,

Sur bande magnétique,

Lorsque de mon berceau,

Je suis tombée à l’eau,

Quelques ans de plus.

Il était écrit ,que c’était attendu!

On ne peut  jouer avec le feu,

Sans se planter dans l’âme un pieu,

Alors j’ai perdu mes forces,

Par la force des vents du Nord,

Je ne voulais croire en Dieu,

Et encore moins aux cieux,

J’avais bravé toutes mes peurs , 

Sans prendre garde aux horreurs 

J’ai revu ma vie sur bande magnétique. 

Lorsque sur mon linceul porte de nuit.

j’ai hurlé mon dernier cri. Celui qui allait

Peut-être renaître?!Nul ne le sait. 

C’est peut-être une autre histoire.

Ne dit on pas, que les chats, 

Ont Sept vies aux regards angéliques?!

Tandis que les poissons décadences leurs souvenirs?!  

J’ai revu défiler ma vie,

Sur bande magnétique,

Lorsque de mon berceau,

Je suis tombée à l’eau,

Dans une prochaine vie ?!Attention..!

Je ferai aux protagonistes en effusion.

 

Elisabeth Žarkov

La mémoire du phonographe

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on September 8, 2012 by Zarbis Art Videos

Memories, Gramophone, Board, Music, Love, Flower, Magnolia, Dance, Childhood, Beauty, Life, Duration, Gloss, Trends, Garden, Poem, Elisabeth, Žarkov R, Žarbis

Ta musique mon amour, ô oui la tienne.
Me revient subitement en mémoire.
J’étais partie en terre sienne!
Mais dis-moi donc pourquoi toi?!

J ‘entends toujours dans mon coeur vertueux
Cette rengaine celle-là de notre enfance!
C’était gravé dans le gramophone dispendieux?!
Dis chéri pourquoi ainsi tu me hantes !

Dans ce vieux manoir qui fut nôtre
d’où j y ai laissé ?D’où je veux y revenir.
Et je voudrais que tu saches que l’ombre
Souvent, mon amour, peut ressembler à l’avenir.

Moi je suis née en Septembre fut l’automne
Toi en juillet où fleurissent les feuilles d’ été,
Et chantent les fleurs dans le trinôme,
Qui était maintenant plus aucun doute rayé;

L’histoire mon amour tu la connais est faite
De roses à peine écloses dont je suis moi,
Et lorsqu’il faudra que cette fois je te fasse fête,
Alors Milord, souvenez-vous devant vous j’étais pantoise

Je reviens de grande terre vous dire ô que j’aime
Cette musique de ce temps, ce temps-là ,
Lorsque j’étais blottie dans vos bras sans haine
Souvenez? Cela danse, danse sous le magnolia.

Ta musique mon amour, ô oui la tienne
Me revient subitement en mémoire.
J’étais partie en terre sienne!
Mais dis-moi donc pourquoi toi?!

Me revoilà. t’offrir cette musique d’antan!
Do ré mi fa sol et l’argenterie qui sonne,
Dans ce vieux gramophone chenapan,
Où l’été dictaphone dans l’électrophone.

Allez viens Milord je t’emmène prendre le vent.
Et que demain fasse que sous pluie ou soleil
Peu nous importe la vie est belle dans ce roman
Le tien, le mien, celui que nous avons écrit hier.

Elisabeth Žarkov