Archive for Scene

Fife

Posted in Animation, art, Editing, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , on August 7, 2016 by Zarbis Art Videos

Fife

Happiness, Fife, Metaphor, Sheep, Icon, Landscape, Nature, Sound, Music, Feelings, Space, Simplicity, Scene, Life, R. Žarkov, Žarbis Art Videos,

Happiness is to know how to play the fife . Fife or pipe is short ,material to make it can be found every where in nature, simple in preparation and can fit into any pocket . Her sound is heard far away ,narrowing the space and can attrackt a crowd and determine the direction of movement! It is perfect happiness is that it can convert all into the sound and pure condition of soul !

® Žarkov

Storm

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on February 10, 2013 by Zarbis Art Videos

Storm

Storm, Tension, Nature, Landscape, House, Windows, Drama, Doors, Key, Sky, Scene, Thunder, Rain, Silhouette, Hands, Drape, Escape, Infinity, Animation, Poem, Elisabeth, Žarkov R, DJCRIS

Le tonnerre grondait au dessus de nos têtes

C’était même pas l’hiver. L’herbe était verte.

Mais écrasée par cette pluie battante, manquait d’aire.

Cette herbe trop frêle pour ces années lumières.

La teintant jaune misère comme le blé colère

Lorsque le brûle de trop le soleil, venu du ciel.

Retombent ses rayons sur terre dès lors en jachère .

Devenue inhospitalière est et sera pour nos têtes

Et puis mais égale! Moi je pars avec Martin Guerre.

Retrouver la mémoire d’un temps passé l’héritière.

De nos souvenirs subtilement éphémères.

Dans cette atmosphère étrange et légère.

Elisabeth Žarkov

La dernière danse du papillon

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on December 9, 2012 by Zarbis Art Videos

Wings, Dance, Life, Death, Flashing, Butterfly, Fractal, Dandelion, Rotation, Soul, Metaphor, Impermanence, Infinity, Biology, Nature, Swarming, Scene, Symbol, Dissolution, Poem, Elisabeth, Žarkov R, Žarbis

Wings, Dance, Life, Death, Flashing, Butterfly, Fractal, Dandelion, Rotation, Soul, Metaphor, Impermanence, Infinity, Biology, Nature, Swarming, Scene, Symbol, Dissolution, Poem, Elisabeth, Žarkov R, Žarbis

Le Roi des papillon est mort hier rue feuille morte
Comme dirait un certain. En lui renaît toute une escorte
De petits rhopalocères, ils dansent dansent dans un envol .

Rien ne pourra les arrêter ni barrière ni mur effondré à Berlin.
Celui ci fut . Est-ce un été un hiver ?! Je n’en sais rien mais alors rien!
Tout ce que sais, est qu’ils sont venus sans rien avoir besoin .

De trop juste leur aile et encore , l’un d’entre eux dit ,
Souvent lourde a porter , lorsque me voici aminci .
Par une pluie de balles arrivant de tout cotés ne sachant de qui .

Peut-être des avertis ?! Qu’en sais-je puisque le Roi est mort.
Alors que vive la danse, danse des papillons aux ailes en or.
Et enfin dire qu’ici bas, il n’ y a de place pour les maîtres à bord .

Elisabeth Žarkov

Navire

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on October 13, 2012 by Zarbis Art Videos

Ship, Sea, Violin, Sadness, Love, Life, Death, Destiny, Beauty, Konnection, Separation, Nature, Change, Distance, Dark, Light, Landscape, Mist, Eternity, Imagination, Inspiration, Scene, Passing, Boating, Sky, Clouds, Sunset, Recollections, Interpretation, Poem, Žarbis, Elisabeth, Žarkov

Lorsque pour la première fois
J’ai vu ton sourire , offert à moi,

Alors ce jour là , je suis restée
Sans voix et un peu hébétée.

Je ne savais que te dire,
Mais je savais quoi t’offrir!

Quoi t’offrir ! C’est mon amour.
L’amour d’une femme qui t’aime pour toujours.

Je vais y mettre toutes mes forces
et toi faire de moi ton trésor…?

Je ne dis pas non, oh non: oh non !
Acceptant toutes tes conditions

Parce-qu’en réalité toi seul connais.
Toi seul savais que j’étais fatiguée.

D’une vie passée à sauver des drapeaux
En avais-je ce droit d’ailleurs! Non non !

Chaque pays portant leur fardeaux
Ne pas m’en mêler sinon je tombe à l’eau;

Que je suis pas jolie, lorsque de tout
Je veux déverrouiller les écrous

D’un monde qui semblerait, qui lui
ne veut changer !.. C’est tant pis!

Nous toi et moi on part sur un bateau
Y entendre la mer, écoutes! ô comme c’est beau.

Et puis voilà que lorsque sur ta terre promise
Sur ta terre lorsque je me suis surprise
ô oui a m’épanouir.
Alors dis chéri, aujourd’hui
à toi je dis oui..!

Viens mon amour !On prend ce navire
y voir l’ivresse de notre avenir.

Il s’ouvre, oui! S’ouvre à nous deux,
J’en fais le voeu devant Dieu.
Tu dis pareil ? Oh voici l’aveu .

Elisabeth Žarkov

Aperto libro amoris!

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on June 16, 2012 by Zarbis Art Videos

Aperto libro amoris

Blinds Sky Clouds Flying Insects Inside Outside Aperture Portrait Drama Lifting Lowering Scene Space Life Mosquito Shaft Window Glass Red Wine Encounter Movement Love Poetry Elisabeth Žarkov R.Žarbis

Quand tous ces moustiques sont venus assombrir notre ciel

Qnand nous étions aussi coupables qu’eux d’avoir aupres suivi conscience

Quant ils n’ont fait que fermer nos paradis et éclaircir l’enfer

Quant ils n’ont cru que pouvaient se rapprocher nos deux frontières

Quand de la tienne un beau soir d’hiver j’en ai fait la mienne

Quand même sous nos draps vermeils ils sont venus nous piquer comme abeilles

Quand par trop de morsures de langues de vipères

Quand pour revenir vers toi retraverssant toutes ces terres

Quand l’incompréhension s’en est mêlée en me faisant tourner la tête

Quand tu n’avais de cesse de me crier je t’aime

Quand ne voulant plus rien entendre me cloisonant dans cette moustiquaire

Quand montant les marches de ce car j’ai rembobiné la déroute à l’envers

Quans dans un dernier élan me suis souvenue de t’avoir promis ma vie à toi qui m’éveille

Quand cette vraie vie je t’avais pour toujours offerte

Quand enfin j’ai fermé aux moustiques toutes mes persiennes

Quand j’ai voulu pour t’y voir me retrouver seule face à moi-même

Alors j’ai compris que je n’aurai pas assez d’une vie pour te dire je t’aime

Quand la force au bout des mes bras je suis revenue ouvrir notre lettre ouverte

Quant elle annonce enfin une vie qui n’est que mienne et tienne

Alors cette fois à toi et toi à moi on reste .

Elisabeth Žarkov (Vaury)