Archive for transformation

Caught in the net

Posted in Animation, art, Editing, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on April 8, 2017 by Zarbis Art Videos

A man's vanity is a spider's web which he spreads over all that surrounds it

Psychology, Network, Branches, Drama, Stone, Head, Information Technology, Traces, Breath, Wind, Dark, Dead Zone, Cobwebs, Spiders, Insects, Conditionality, Victim, Person, Beauty, Destiny, Literature, Philosophy, Film, Animation, Swarming , Nature, Life, Transformation, Zarbis Art Video, Rada Žarkov

Caught in the net

extinguishes your breath

your face is

trail of network in stone

Body

Posted in Animation, art, Editing, video with tags , , , , , , , , , , , , , on January 23, 2017 by Zarbis Art Videos

Body

Nature, Body, Androgym, Love couple, Apple, Separation and merger, Symbol, Digital, Transformation, Visual, Music, Graphics, Žarbis Art Video, R. Zarkov

The body can be shared. It can be exchanged with other forms of space.It flashes.Red, blue and yellow and its vibrations can paint mixing world. There is no head in the match scenes. World exists only as a matter. Turning and adding the body are causing the fire changes. Get a new body shape. Like when the real sculpture. It is here incomplete. But perfect.

Androgym primordial is a symbol of excellence and integrity. It represents the unity of opposites and the re-unification of male and female primordial forces that become one.

Clown (Circus)

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on December 30, 2012 by Zarbis Art Videos

Clown (Circus)

Film, Clown, Circus Tent, Transformation, Metaphor, Hoops, Balloons, Life, Symbol, Expression, Tears, Fire, Hat, Dance, Mask, Oily, Wigs, Performance, Memory, Sorrow, Past, Poem, Elisabeth, Žarkov R. Žarbis

Ce soir, le clown est triste. Se souvient des vieux druides:
Marx, Lévi-Strauss, Freud, Dieu, Nietzsche, Machiavel …
Race supérieure d’hommes, moitié saints, moitié génies.
Un dernier tour de piste, ballon qui brille entre ciel et terre.
Fiévreux de siroter le vin d’hydromel avec l’accordéoniste.
Miroir sur son passé: Il attend , un doigt sur la gâchette..!
Dessous son masque blanc, que viennent des éclats de rires.
Mais ne le peut plus, sourire à l’envers de par trop de misères
Se dit! L’humain moderne cache son angoisse dans le vide.
Ce soir le clown est triste,voit que tout par vrille !C’est bête.
Glisse sous son chapeau pointu quelques codes de bonne conduite.
Un dernier tour de piste, ballon qui brille et sa larme rouge colère.
Il dit ! Mon traité n’est pas de plaire: Mais de réveiller vos vies.
Y arriverais-je de mon vivant? Ne sais alors mes souvenirs je promène.
Comme quand j’étais gamin voulant à la création faire rire.
Copains d’abord suivis d’un monde tout en sommeil.
Fait de mannequins qui jamais ne pleurent ni ne rient
Se demande, s’il est seul ou les autres qui se fourmilières
Un dernier tour de piste ,ballon qui brille ,barbe-à-papa cerise.
Parti le clown! Faire un tour avec Don Quichotte en bon compairs
Soulever des pensées sans conviction. enterrées dans les insomnies.
Souvent amer au réveil .Se trouve qu’il est plus simple en ce siècle !
De construire des ponts sous la mer, que d’avoir une saine idéologie .
Un dernier tour de piste le clown est triste, il perd la tête . Oh misère !
Archimède aide le! A faire tourner les moulins à vent des humanoïdes.
Ne peuvent se mettre à genoux, manque d’élastomère, dirait Andromède;
Inutile de vous voiler la face, le temps semble s’accélérer réveiller vos vies;
Le fait est qu’il est, que vous êtes des enorgueillis, dernière vos jouets
Avec une bonne dose de lâcheté outrancière. Le clown est triste un tour de piste
Souvenir de ballons qui brillent et l’accordéoniste sourire aux lèvres.
Il dit !Mes doigts vous rejouent la même rengaine, trois fois le train siffle
Avant d’entrer en guerre !Chapeau pointu et botte qui claquèrent
Sur les zones érogènes des affaiblis. Ce soir le Clown est triste!
Voudrait rembobiner le film à l’envers mettre la paix dans le crépusculaire
Un dernier tour de piste, souvenirs d’un clown triste dans le temple fleuri.

Elisabeth Žarkov

Compilation

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on November 5, 2012 by Zarbis Art Videos

Compilation

Visual, Digital, Nature, Transformation, Universal, Fiction, Head, Symbol, Sign, Duration, Multiplication, Hyperbola, Metaphor, Motion, Target, Flight, Rotation, Space , Animation, Saffron, Sky, Earth, Ribbon, Fire, Feather. Lady. Hat, Silhouette, Death, Time, Landscape. Light, Flowers, Trends, Wrap, Past, Infinity, Film, Heaven, Lightning, Church, Soul, Ruin, Memories. Prayer, Sadness, Duel, Song, Ispiration, Poem, Elisabeth, Žarkov R., Žarbis

Video Compilation – Žarbis Art Video

Quelque chose entre

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on September 29, 2012 by Zarbis Art Videos

Quelque chose entre

Between, Shine, Changes, Heaven, Love, Eye, Unification, Soul, Transformation, Life, Death, Faith, Love, Nature. Infinity, Rotation, Sublime, Dancing, Flashing, Lights,Tornado, Fission, Fusion, Body, Vibrations, Feelings, Breath, Poem, Elisabeth, Žarkov, Žarbis

j’ai franchi la tour de Babel ..!
pour te dire je t’aime, t’aimerais,
Cette force qui nous enchaîne ,
N’a pas ô pas d’égale semblerait ..!

Souvent elle se brise quand les du nord vents,
S’en mêlent, mais le soleil est là pour nous éclairer.
Et qu’ainsi quatre saisons nous ouvrent l’entendement
Celui ou toi et moi devons comprendre et rayonner .

Qu’aux travers des siècles ! Nous étions faits
Même lorsque la tornade vient tout balayer
Tout emporter dans le ciel , notre amour lui-même,
Celui-ci remet le tout à nu sur terre pour nous lier.

Jusqu’à notre dernier souffle et si tu ne peux;
M’empêcher d’écrire pour d’autres . Tu ne peux m’empêcher
De t’aimer ! Tu veux que je porte ton nom aussi je le veux.
Toi tu es né Zarkov moi Vaury et en un éclair , le sablier,

Du temps celui d’hier et d’aujourd’hui en efface un
Sur papier tout petit papier pour les miens y assigner
Le tien en bas de toutes pages et pour un lointain ,
Qui lui seul nous appartient , abdiquer? Moi savoir faire.

Et si j’ai l’arme de l’encre tombante sur feuille féroce !
Je n’ai qu’un coeur celui-là qui d’ailleurs ne bat que pour toi
Lorsque le jour vient et que la nuit de même se palette d’or
Un beau soir hiver toi et moi sommes dit je t’aime à vie à mort sera .

J’ai peut-être une chose à te dire dans cette lettre ouverte
Moi j’ai les mots juste à toi dans faire pareil
Pour qu’il n y ai plus d’impair, impersonnel
Parce-qu’en réalité il n ‘y a que la vérité qui presse

Celle qui dit à la face d’un monde là et ici enfin partout
Où terre torrentielle il y a deux êtres qui s’aiment
Alors soyons clairs et à toi d’ouvrir cette lettre à tous
Et lorsque je dis tous! Je m’explique! Je veux dire ceux et celles

Tu dis être un homme sois-en un , pour moi tu l’es
Je dis être une femme et le prouve pour toi âme fière
De le dire ce mot magique je t’aime et t’aimerai
A prendre ou à laisser tout ces mots moi la peur n’est pas mon alliée.

Elisabeth Žarkov

Rhythm of Reflection

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , on July 21, 2012 by Zarbis Art Videos

rythme de réflexion

Rhythm, reflection, violin, light, darkness, visual, poem, transformation, music, movement, portrait, constellation, symbolism, bow, infinity, leaves, tree, trail, Zarkov R. Žarbis

Rhythm of Reflection – Rythme de Réflexion – Rhythm of Reflexion – Ritam odraza

Herbe

Posted in art, video with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , on February 22, 2012 by Zarbis Art Videos

Herbe

Hyperbola Emotion Attitude Grass Mowing Personification Scythe Transformation Youth Memory Green Symbol Dew Death Soul Crying Cricket Eternity

Ma jeunesse a coupé l’herbe sous le pied
C’était hier , c’était naguère
Venu d’un jardin aux souvenirs
Plus vite dans le pré de l’oubli accidenté
Il semblerait que mon destin ne fut pas ici adressé
C’était hier , c’était naguère
Un parcours plein d’herbes aux légendes
Qui fragilisent un livre château branlant
C’était hier, c’était naguère
Et mon septembre rose malgré tout
A continué dans le flou, le flou, le flou
Dans l’herbe je me suis mise à genoux
C’était hier , c’était naguère

Elisabeth Žarkov